Rando trek Caroux
Rando

Retour en Languedoc, sur le Caroux

Alors là, les enfants, ce circuit est un piège. L’idée, c’était de tester mon nouveau boîtier sur un joli paysage et un petit tour, 6-7 km, tranquille ; s’en mettre plein les mirettes et la pellicule en retournant sur le Caroux. Nenni ! L’erreur du siècle, faire confiance à des randonneurs qui mettent leur circuit perso en ligne, tout en disant “Oh ça vaaa, c’est moyen en difficulté, ça grimpe un peu mais c’est ok, ça se fait en 3h”.

Teuh teuh teuh : ledit circuit grimpe, sans cesse. C’est de l’escalier à la Parc Naturel Régional du Haut Languedoc : magnifique, et un peu pété aussi. Des murets et du cailloux, des feuilles mortes qui glissent, et ça grimpe, ça grimpe sans répit, sans pause, ça se faufile dans la rocaille, c’est beau, nom de nom, mais qu’est-ce que ça tire ! Et parfois ce n’est plus de la rando, mais de l’initiation à l’escalade. Mais c’est ça aussi, le Caroux : un immense et merveilleux terrain de jeu, un parcours ludiques pour apprenties biquettes, des montagnes russes pour les cuissots et l’ego.

Au programme du Caroux mode trek :

7 km, près de 800 m D+, 4h30 de marche (sic).

Attention, les chiffres ont l’air plus que corrects, mais les pentes de 30, 35, parfois 40% ne permettent pas de progresser très vite pour qui n’est pas habitué·e à ce genre d’exercices. Surtout en descente ! Et ne rêvez pas, il y a zéro aplat. Ça grimpe ou ça dégringole, basta.

Le truc rigolo, c’est qu’en regardant à nouveau l’itinéraire une fois rentrés, on s’est rendu compte qu’il n’était pas marqué comme randonnée mais trekking : activité plus soutenue, utilisation des mains, dénivelé et terrain accidenté. Et bien, c’est un bon entraînement du coup.

Les photos, façon argentique :

Les forêts basses, hautes ; les formes étranges dans les cailloux, les dalles rocheuses, les sentiers de mulets, les nuages épars – les villages cachés, les ruelles à l’ombre, le bleu et rose fuchsia des fleurs, le bruit discret de ce qu’il reste d’un ruisseau, le crac de mes rotules, les estafilades sur nos joues. Le Caroux, quoi.

Je ne vous mets pas le circuit, il n’est pas noté comme itinéraire recommandé ; mais en trail un peu costaud, court mais intense, ça doit être l’éclate.

Allez la prochaine fois, on le fera en 3h !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.